Les Grands Chantiers: Le “lifting” d’Abidjan

Introduction


Dakar, Octobre 2022 –. “Montréal”, “Petit Manhattan”, “Perle de la Lagune Ebrié”, “Ville insubmersible” tous ces surnoms désignent une seule et même ville, Abidjan. Vitrine du miracle économique ivoirien des années 70-80, la capitale économique a longtemps été le symbole de la prospérité du pays. D’ailleurs tous les surnoms cités plus haut témoignent de la perception que les Africains francophones ont toujours eu d’Abidjan mais aussi du niveau relevé des infrastructures de la capitale, comparé aux autres grandes villes de la sous-région.

 

Développement transformationnel dans plusieurs secteurs

Depuis une décennie la volonté du gouvernement ivoirien de transformer la capitale économique est réelle et se traduit par de très grands chantiers lancés et ceci dans plusieurs secteurs : transport, économie maritime, urbanisme, énergie. Le nouveau Programme national de Développement (PND) 2021-2025 prévoit d’investir environ 90 milliards d’euros dans des infrastructures structurantes et Abidjan captera une bonne partie de ces financements avec les projets en cours de développement. Il ne faut pas perdre de vue que la capitale sera l’organisatrice de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations de Football, prévue en début 2024.

Locomotive de l’économie ivoirienne, le Port d’Abidjan

Locomotive de l’économie ivoirienne, le Port d’Abidjan est un des chantiers prioritaires avec la livraison de son deuxième terminal à conteneurs en fin d’année 2022. L’objectif est de repositionner Abidjan comme hub majeur de la façade atlantique de l’Afrique et d’autres projets connexes tels que la construction d’une zone logistique et celui d’un terminal céréalier moderne permettront de booster l’économie ivoirienne. 

La construction du Métro d’Abidjan et du Quatrième Pont

En matière de transport et de mobilité urbaine, la construction du Métro d’Abidjan et du Quatrième Pont vont transfigurer la capitale et cela va permettre à terme de résoudre une bonne partie des problèmes de déplacement urbain auxquels sont confrontés les abidjanais. Ce ne sera pas moins d’1 Milliard d’euros qui seront investis dans le projet du métro dont la réalisation est confié à un consortium de groupe français constitué de Bouygues Travaux Publics, Alstom, Colas Rail et Kéolis – ces deux derniers sont d’ailleurs membres d’AfricaWorks – à terme le métro devrait transporter quotidiennement 540 000 personnes selon les prévisions.

Le Plateau, véritable centre des affaires de la capitale, abritera la nouvelle Tour F

Le Plateau, véritable centre des affaires de la capitale, abritera la nouvelle Tour F – l’une des plus hautes d’Afrique avec ses 283 m de haut – qui va s’adosser aux tours des finances déjà existantes. Il y aura également la future Tour Cacao où siègera le Conseil Café-Cacao (CCC) car l’ambition est de se doter d’un siège digne du statut de la Côte d’Ivoire qui est le premier producteur mondial de fèves.

Tous ces projets cités plus haut font partie d’un vaste programme de développement économique amorcé par la Côte d’Ivoire pour renforcer son attractivité et consolider sa place de leader économique dans l’UEMOA. Bien que la plupart de ces projets sont encore en cours , le dynamisme économique se ressent déjà sur place avec de nombreuses opportunités et l’arrivée d’entreprises étrangères. Sans conteste, la Côte d’Ivoire est un hub incontournable, presque obligatoire dans la sous-région pour développer des affaires car les récents investissements en infrastructures démontrent une bonne santé économique.

Partners and Brokers: hello@africaworks.co

General Enquiries: hello@africaworks.co

 ©Africaworks 2022, All Right Reserved